« Demain j’arrête », cette phrase est sans doute la plus prononcée par les 15 millions de fumeurs en France. Malgré l’augmentation des prix et les campagnes de prévention le nombre de fumeurs diminue très peu. Au-delà des risques de dépendance et de cancer, quels sont les effets du tabac sur la peau ?

À chaque bouffée de cigarette c’est 4000 substances toxiques qui entrent dans les poumons et attaquent la peau. Le tabac fatigue l’organisme, accélérant le vieillissement du corps, du visage, des dents et des cheveux. Tout un programme !

LE TABAC, FACTEUR DE VIEILLISSEMENT PRÉMATURÉ

Tabac + soleil + pollution, ce trio détonant est responsable du vieillissement prématuré de la peau. On estime que la cigarette augmente de 80% l’apparition des rides. En surface, le tabac est source de radicaux libres impliqués dans l’oxydation des tissus fibres de soutien. En profondeur, la nicotine diminue la synthèse d’œstrogènes et détruit la vitamine C, réduisant ainsi la production des fibres de soutien (collagène et élastine). Fumer altère donc l’architecture du derme, réduisant sa souplesse et sa tonicité. Les rides de la patte d’oie sont plus nombreuses, plus larges et plus profondes. On observe également des rides profondes au niveau du sillon nasogénien, et des ridules perpendiculaires aux lèvres dues au fait de tirer sur sa cigarette. Et ce n’est pas tout : le tabac provoque aussi la contraction des vaisseaux sanguins. Conséquence : l’apport d’oxygène et de nutriments aux tissus est réduit d’où un ralentissement du métabolisme cellulaire. Le visage s’amincit, perd son volume, les pommettes sont plus saillantes. Pensez à utiliser une crème riche en antioxydants qui vont aider à lutter contre le vieillissement prématuré de la peau, mais aussi boostée en actifs anti-âge – acide hyaluronique, retinol, collagène) pour améliorer visiblement la qualité de votre peau en diminuant les rides et en stimulant la microcirculation cutané.

LE TABAC, IMPERFECTIONS ET PETITS BOUTONS

La fumée dégagée par la cigarette assèche la peau. Déshydratée, elle produit plus de sébum pour se protéger des agressions extérieures. Additionné aux microparticules de la fumée, cet excès de gras obstrue les pores, créant points noirs et boutons à la surface. Si un bouton apparaît, il aura de gros risques de s’infecter car le tabac augmente la possibilité d’infection et perturbe le processus de cicatrisation. Le grain de peau devient irrégulier, le teint terne, la peau grasse, déshydratée et plus fragile. De quoi nous donner de sérieuses raisons d’arrêter une bonne fois pour toutes. Pour combattre ces imperfections, on nettoie bien son visage le soir pour débarrasser la peau des résidus de tabac et, deux fois par semaine, on applique un gommage qui va réoxygéner l’épiderme et lui redonner un rosé naturel. On fini par l’application d’un soin anti-imperfections qui soit bien hydratant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.