C’est l’été, il fait beau, il fait chaud, les vacances se profilent… On est détendue, on en profite, on adore ce petit hâle qui s’installe doucement. Seul nuage à l’horizon : ce front qui brille comme un phare dans la nuit.

L’ÉTÉ, L’ENNEMI DES PEAUX GRASSES

Le soleil et la chaleur peuvent être fatal pour la matité de la peau. Pendant l’été, les UV augmentent la production de sébum, qui s’écoule plus facilement à travers les pores dilatés sous l’effet des températures qui grimpent. Le sébum agit en mode « autodéfense » : lorsque la peau perd de l’eau, elle fabrique du gras pour la piéger. Résultat, notre visage luit et la peau glisse sous les doigts au toucher. Autre cause : la sudation. Déclenchée par la chaleur, le stress ou l’effort, elle se mêle au sébum et accentue les brillances sur le front, le nez et le menton. La peau semble encore plus grasse qu’elle ne l’est déjà ! Mais rassurez-vous, vous n’êtes pas la seule : les brillances sur la zone T concernent plus d’une personne sur deux…

HYDRATER SA PEAU EN ÉTÉ

C’est une erreur de penser que l’application d’une crème sur la peau va la graisser davantage. Hydrater sa peau pendant l’été est essentiel, même quand elle est grasse, sinon elle va se dessécher et secréter encore plus de sébum pour rééquilibrer. Toutefois, il faut choisir un soin hydratant à la texture ultra légère. Comme une crème fluide ou une émulsion matifiante, qui diminue la brillance. Des textures qui affinent le grain de peau pour le rendre plus léger. L’émulsion, composée d’une phase aqueuse qui hydrate et d’une phase huileuse (huiles essentielles et huiles végétales) qui protège, est idéale pour les peaux grasses : on choisit une formulation « huile dans l’eau », c’est-à-dire contenant plus d’eau que de substances grasses afin qu’elle pénètre rapidement sans laisser de film gras. On pense aussi à purifier l’épiderme avec un masque à l’argile qui va désincruster les pores et ainsi mieux oxygéner la peau.