Très tendance pour soigner les petits maux du quotidien, prisées par celles qui ne jurent que par des soins naturels, les huiles essentielles font un carton. Et pourtant, elles ne sont pas sans risque. On suit le guide et nos conseils beauté pour les utiliser à bon escient.

EN UTILISATION SUR LA PEAU

Il existe peu d’huiles essentielles que l’on peut appliquer directement sur la peau. Pour la grande majorité d’entre elles, il faut les diluer préalablement dans un corps gras (une huile végétale comme l’argan, l’olive ou le jojoba) pour éviter tout risque d’irritation cutanée ou de brûlure. Pour les petits maux comme les piqures d’insecte, les maux de tête, bon nombre d’huiles essentielles se présentent sous forme de roller à utiliser sur la zone lésée. Attention toutefois, elles ne doivent jamais entrer en contact avec les yeux, les muqueuses, le nez et le conduit auditif.

EN UTILISATION PAR VOIE ORALE

Soulager des troubles digestifs, renforcer les défenses immunitaires, lutter contre le mal des transports… Les huiles essentielles par voie orale sont très efficaces. Mais attention, certaines sont toxiques et ne doivent être ingérées sous aucun prétexte : n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin. Les autres doivent être mélangées à une cuillère à café de miel ou déposer sur un morceau de sucre ou de pain.

EN UTILISATION DANS LE BAIN

Certaines huiles essentielles ont des propriétés apaisantes, décontractantes, relaxantes… L’orange, la camomille, la lavande, la marjolaine. L’idéal pour se détendre dans un bon bain chaud après une dure journée de travail, une séance de sport ou une réunion stressante ! Le bémol ? Les huiles essentielles sont insolubles dans l’eau : les gouttes vont rester à la surface et risquent d’irriter la peau. Il faut donc les mélanger avec une base neutre « pour le bain » – achetée en pharmacie ou en magasin bio – directement sous le robinet d’eau chaude.

EN INHALATION ET EN DIFFUSION

En inhalation pour traiter une bronchite, pour décongestionner une conjonctivite, pour lutter contre un rhume ou en diffusion pour purifier l’air ambiant, parfumer l’espace, les huiles essentielles à respirer se révèlent d’une efficacité redoutable. Mais on n’utilise pas n’importe quelle huile, certaines sont irritantes pour les voies respiratoires : on oublie la cannelle, l’estragon, le clou de girofle, l’eucalyptus mentholé, la sauge, la menthe poivrée, l’armoise, le thuya.

Précautions à prendre :

Les huiles essentielles sont à éviter pendant la grossesse et l’allaitement, chez les enfants de moins de 7 ans, au soleil. Si vous avez un terrain allergique, demandez conseil à votre médecin ou à pharmacien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.