Couche la plus externe de notre peau, l’épiderme joue un rôle de bouclier contre les agressions extérieures. Il est constitué de trois types de cellules : les kératinocytes, les mélanocytes, et les cellules de Langerhans qui assurent, chacune à leur façon, la protection de notre peau.

UNE PROTECTION PHYSIQUE

L’épiderme est constitué d’un maillage dense de kératynocytes (80%), le premier rempart de notre peau. En plus de nous protéger, les kératonicytes produisent de la kératine. Il s’agit d’une substance épaisse qui agit comme un ciment, soudant les cellules entre elles, pour parer toute agression. Les kératonyctes sont les bodygard de notre peau ! Pour garantir une protection toujours au top, notre épiderme est renouvelé toutes les 4 à 6 semaines, grâce à sa desquamation naturelle.

UNE PROTECTION CONTRE LES UV

Les mélanocytes sont à l’origine de la pigmentation de notre peau grâce à un processus appelé la mélanogénèse. Kézako ? C’est la réaction qui produit la mélanine, ce fameux pigment que l’on veut booster avant l’arrivée de l’été. Celui qui est à l’origine de notre beau bronzage doré, mais surtout, dont le rôle est de défendre notre peau contre les UV responsables du vieillissement cutané.

UNE PROTECTION IMMUNITAIRE

Les cellules de Langerhans, bien que peu représentées, jouent un rôle déterminant dans la protection de notre organisme contre les agressions extérieures. Ce sont des agents détachés de notre système immunitaire. Véritables sentinelles, elles informent notre système immunitaire si un antigène parvient à franchir la barrière cutanée. Elles captent l’intrus et le transporte jusque dans le derme où il est détruit.

UNE PROTECTION CONTRE LA DÉSHYDRATATION

Pour finir, l’épiderme est, à sa surface, percé de centaines de minuscules pores par lesquels s’écoulent la sueur et le sébum. Le mélange de ces deux liquides crée le film hydrolipidique qui hydrate en continu notre peau et lui confère sa souplesse. Sans ce film, bonjour la peau de croco !