LA KÉRATOSE PILAIRE, KESAKO ?

LA KÉRATOSE PILAIRE, KESAKO ?

Vous connaissez ces petits boutons disgracieux qui parsèment le dessus des bras et qui ressemblent à la chair de poule ? Alors vous êtes victime de kératose pilaire, un nom barbare pour une affection de peau bénigne. On vous en dit plus…

LA KÉRATOSE PILAIRE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

C’est une maladie de peau commune ! Elle se traduit par une peau granuleuse à l’arrière des bras, sur les cuisses, les fesses, parfois le visage qui peut ressembler à une chair de poule. De couleur rouge ou blanche, ces petits boutons proches de l’acné sont, il est vrai, plutôt inesthétiques, mais totalement inoffensifs. Il s’agit de la kératose pilaire rouge, à ne pas confondre avec la kératose atrophiante, qui entraine une raréfaction des poils et la kératose acquise, engendrée par une autre maladie dermatologique. Même si l’affection s’aggrave généralement en hiver, lorsque l’humidité est faible et que la peau est sèche, elle ne cause aucune douleur ni démangeaisons. Rassurez-vous, la kératose pilaire est bénigne !

QUI EST TOUCHÉ PAR LA KÉRATOSE PILAIRE ?

Près d’une personne sur quatre est concernée par la kératose, la plupart des jeunes femmes. Mais pas que. Principalement observée pendant la puberté et la grossesse chez la femme, elle peut aussi survenir à tout âge, chez le tout-petit, le jeune adulte, chez l’homme. Si elle s’atténue ou disparaît vers 30 ans, il n’est pas rare qu’elle persiste au-delà, voir qu’elle réapparaisse. Dans la majorité des cas toutefois, les personnes atteintes ont des antécédents familiaux et la kératose pilaire s’accompagne alors parfois d’autres maladies cutanées comme la dermatite atopique ou l’ichtyose.

COMMENT SURVIENT LA KÉRATOSE PILAIRE ?

La kératose pilaire survient généralement à la suite d’une production excessive de kératine par notre corps, cette protéine dure qui protège la peau de diverses substances et infections nuisibles. La surproduction de kératine obstrue l’ouverture du follicule pileux, ce qui provoque une peau tachée et rugueuse et l’apparition de poils incarnés. Souvent, les femmes remarquent l’apparition de cet effet peau de poulet après l’épilation, mais contrairement à une simple réaction temporaire, elle persiste chez les personnes atteintes de kératose pilaire.

COMMENT FAIRE DISPARAÎTRE CETTE PEAU GRANULEUSE ?

Les traitements kératolytiques à base d’urée et/ou d’acide salicylique ou aux acides de fruits donnent de très bons résultats. En revanche, ils ne sont pas définitifs mais uniquement symptomatiques et suspensifs. Si la gêne esthétique devient trop importante, on passe au peeling, à réaliser chez son dermatologue. Pour améliorer l’aspect de la peau, on respecte certains gestes au quotidien : on bannit les savons trop agressifs que l’on remplace par des huiles de douche ou des produits lavant très doux pour peau fragilisées, on applique une crème hydratante toujours pour peaux fragiles matin et soir, on gomme une fois par semaine, on verse quelques gouttes de gel d’aloe vera tous les matins pour aider la peau à éliminer les cellules mortes et on évite les vêtements synthétiques ou trop moulants. Notez que les symptômes de la kératose pilaire s’améliorent en été avec le soleil et dans les climats chauds et humides.

ZOOM SUR LES REMÈDES NATURELS

# Le bain à l’avoine :

on ajoute une poignée d’avoine en poudre à de l’eau tiède (pas trop chaude pour ne pas agresser la peau !) On s’immerge dans l’eau pendant au moins 15 minutes. On rince et on tapote la peau avec une serviette pour se sécher. Au rythme de 3 fois par semaine, ce rituel beauté permet de garder la peau bien hydratée et d’apaiser la kératose pilaire.

# Le patch de yaourt :

on applique sur les zones concernées 2-3 cuillères à soupe de yaourt et on laisse poser pendant 15 minutes. On rince à l’eau tiède ou froide et on sèche avec douceur. La présence d’acide lactique dans le yaourt diminue la sécheresse de la peau et permet d’évacuer le surplus de dépôts de kératine pour diminuer les symptômes de la kératose pilaire.

L’huile de coco :

on applique de l’huile de noix de coco en la mélangeant avec du vinaigre de cidre sur les régions concernées et on rince à l’eau tiède. L’huile de coco est riche en acides gras qui vont hydrater la peau. Elle présente aussi des propriétés anti-bactériennes et anti-inflammatoires qui calment les inflammations et réduit les rougeurs.

# Le bicarbonate de soude :

on ajoute 2-3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans une quantité suffisante d’eau et on applique la pâte fine sur la zone touchée. On frotte pendant quelques minutes, puis on rince à l’eau claire. Le bicarbonate de soude est un exceptionnel exfoliant qui élimine les cellules mortes en surface et nettoie les pores de la peau en profondeur.

 

La kératose pilaire variant d’une personne à l’autre, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre dermatologue qui saura établir un diagnostic et vous prescrire un traitement personnalisé.

A Propos nouji

Astuces et conseils beauté pour avoir une peau parfaite à tous les âges. Découvrez les rituels anti-âge pour satisfaire vos envies de belle peau

Voir également

QUAND LA PEAU RECONSTRUITE PERMET DE TESTER LES COSMÉTIQUES

QUAND LA PEAU RECONSTRUITE PERMET DE TESTER LES COSMÉTIQUES

La possibilité de reconstituer l’épiderme évite de pratiquer des tests sur les animaux. Zoom sur …

Laisser un commentaire