Açaï, goji, wakamé… Parce que de la cuisine à la salle de bains il n’y a qu’un pas, la superfood se retrouve enfin au cœur de nos soins pour nous aider à lutter contre le vieillissement cutané.

# Acaï.

Depuis des centaines d’années, les baies d’açaï sont cultivées par les populations amazoniennes du Brésil pour leur bienfaits sur la santé. Sa haute teneur en oméga-9, en oméga-6 et en antioxydants renforce le film hydrolipidique pour aider au maintien de l’élasticité, de la souplesse et de l’hydratation de la peau.

# Baies de Goji. 

Surnommées « fruits du bonheur » par les Asiatiques, les baies de goji protègent la peau du vieillissement tout en lui donnant éclat et vitalité.Très riches en vitamines, nutriments, oligoéléments, ce sont surtout leur concentration en vitamines C et en antioxydants qui leur permettent de stimuler la production de collagène au sein de la peau.

# Curcuma.

De manière générale, les épices renferment toutes des teneurs en antioxydants assez élevées. Le pouvoir du curcuma est encore bien plus important : il aide au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire et neutralise les radicaux libres, ces responsables du vieillissement prématuré de la peau.

# Durian.

Malgré son odeur désagréable, ce fruit est riche en fibres alimentaires, phytonutriments, acides aminés essentiels, vitamines et protéines qui aident à lutter contre les radicaux libres.

# Enzymes de citrouille.

En soupe, en salade ou dans nos cosméto, les enzymes de la citrouille révèlent l’éclat du teint, hydratent et adoucissent la peau. Ils agissent comme des transporteurs qui facilitent l’assimilation en profondeur des autres principes actifs et intensifient leurs résultats.

# Ginkgo biloba.

Originaire d’Asie, c’est l’un des plus vieux arbres au monde ! Utilisé pour favoriser la longévité, il aiderait à combattre la fatigue et la dégénérescence des cellules.

# Grenade. 

La grenade fait partie des cultures ancestrales qui puisaient dans sa pulpe rouge et juteuse des bienfaits précieux pour notre santé. Elle présente aussi pour la cosmétique des propriétés régénératrices et anti-oxydantes qui préservent la peau de sa jeunesse.

# Herbe de blé.

La consommation quotidienne de jus d’herbe de blé – riche en vitamines, en acides aminés et en flavonoïdes – est bon pour la peau acnéique et élimine les cicatrices et les taches.

# Hijiki.

Cette algue japonaise noire riche en iode contient également de la vitamine A, vitamine C, vitamine E et vitamine B12 (ce qui est rarement trouvé dans les aliments végétaux) qui contribuent à lutter contre le vieillissement cutané.

# Huile de foie de morue.

C’est l’huile la plus détestée et pourtant elle est ultra riche en acide hyaluronique et en vitamine A. Deux actifs de taille qui luttent contre le vieillissement cutané, notamment en réduisant l’apparition des rides et en favorisant le renouvellement cellulaire.

# Maïs du Japon.

Encore méconnu en France, le maïs japonais est pourtant très prisé dans la culture culinaire nippone. La raison : sa concentration record en acide hyaluronique de haut et bas poids moléculaire, qui, incorporée dans un soin anti-âge, donne une peau gorgée d’eau à l’allure super sexy.

# Myrtilles.

Tout comme les mûres, les canneberges, ces petits fruits offrent de grandes quantités d’antioxydants et de vitamine C qui luttent contre le vieillissement cellulaire. Plus ils sont noirs, plus ils sont concentrés en antioxydants !

# Thé vert.

Riche en antioxydants, le thé vert permet de lutter contre le vieillissement cutané en piégeant les radicaux libres, qui en veulent à l’élasticité de notre peau.

# Wakamé. 

Une fois absorbée par la peau, cette algue superstar de la cuisine japonaise, est capable de réactiver les 14 gènes de la matrice extracellulaire responsables de la densité de la peau.