LES DIFFÉRENTS TYPES DE FILLERS ET LEURS EFFETS

LES DIFFÉRENTS TYPES DE FILLERS ET LEURS EFFETS

C’est avec les « fillers » que la grande histoire de l’anti-âge à l’acide hyaluronique a commencé. On fait le point sur les différents types de fillers injectables chez les dermatologues et médecins esthétiques.

FILLERS – INJECTIONS DE COMBLEMENT AVEC DE L’ACIDE HYALURONIQUE RÉTICULÉ

Tout a commencé à la fin des années 2000 avec les fillers (injections de comblement) à l’acide hyaluronique, molécule naturelle présente dans le milieu où baignent les cellules de la peau. Injecter un gel d’acide hyaluronique de haut poids moléculaire dans le derme permet de compenser la perte de volume localement. La réticulation de l’acide hyaluronique permet à la fois d’augmenter la viscosité et de prolonger la durée de vie de l’acide hyaluronique injecté dans la peau. Les injections se faisaient via une technique de « bollus ». Objectif : donner du volume en un point précis. L’avantage ? Une transformation instantanée des volumes du visage. L’inconvénient ? Ce que l’on appelle aujourd’hui le « visage d’écureuil » : pommettes hautes très marquées et bas du visage plat, ce qui manquait vraiment de naturel.

Puis les progrès de la science ont permis de faire varier les degrés de réticulation et la taille de l’acide hyaluronique. L’accès à un large choix de possibilités permet au médecin dermatologue de sélectionner des acides hyaluroniques différents pour chaque zone du visage et ainsi mieux s’adapter à chaque morphologie, sans pour autant diminuer la durée de l’effet. Avec l’arrivée de l’acide hyaluronique moyennement réticulé, moins visqueux que son ainé, l’injection n’est plus localisée, mais se fait en de multiples points. Le résultat est de fait plus homogène et authentique.

QUAND L’ACIDE HYALURONIQUE FAIBLEMENT RÉTICULÉ RÉINVENTE L’ART DU FILLER

Changement de cap, de méthode et de résultats au début des années 2010. La science ne cessant de progresser, les techniques des fillers se sont affinées avec l’entrée en scène des injections de type mesolift comme les skinbooster®. La méthode : de petites injections d’acide hyaluronique peu réticulé pour revitaliser la peau et stimuler les fibroblastes du derme. Cette stimulation biologique de la peau redonne naturellement du volume à l’ensemble du visage. Le résultat est beaucoup plus fin et précis. Les dermatologues considèrent ces boosteurs de peau comme des fillers capables de « réinitialiser » la peau quand celle-ci a besoin d’un coup de pouce jeunesse très naturel. Ce qui en fait le filler chouchou du moment. Ses prouesses :

  • revolumiser les rides les plus fines comme les premières ridules
  • rendre plus pulpeuses les peaux froissées et déshydratées
  • convenir aux femmes ayant la peau fine

A Propos nouji

Astuces et conseils beauté pour avoir une peau parfaite à tous les âges. Découvrez les rituels anti-âge pour satisfaire vos envies de belle peau

Voir également

QUAND LA PEAU RECONSTRUITE PERMET DE TESTER LES COSMÉTIQUES

QUAND LA PEAU RECONSTRUITE PERMET DE TESTER LES COSMÉTIQUES

La possibilité de reconstituer l’épiderme évite de pratiquer des tests sur les animaux. Zoom sur …

Laisser un commentaire