L’hiver est (presque) là… Et avec lui arrive son lot de tracas : froid, crève, humidité, manque de sommeil. Et un résultat implacable : un teint de papier mâché. Alors on relève le défi de traverser l’hiver en laissant le gris de côté !

PRÉPARER SA PEAU

Nul ne sert de se maquiller à grand renfort de fond de teint si on n’a pas une jolie peau bien propre en dessous. Alors une fois par semaine, on fait un gommage doux. Le secret, c’est de ne pas trop appuyer mais de masser longtemps : on procède par de larges mouvements circulaires qui vont stimuler la microcirculation cutanée et activer les cellules. Non seulement, ça permet aux actifs qui suivent de mieux pénétrer dans l’épiderme, mais aussi de réveiller la peau en douceur. S’il vous reste un peu de temps, faites un masque après votre gommage.

BIEN S’HYDRATER

La peau est constituée de plusieurs millions de cellules qui doivent être suffisamment hydratées pour ne pas s’assécher. Or on oublie trop souvent de bien boire l’hiver parce qu’on a moins soif qu’en été… Et pourtant la peau se dessèche encore plus vite en raison de la chute des températures. Pour éviter que les cellules mortes ne s’accumulent sur le visage et ne ternissent le teint, on hydrate ! On boit 1,5 litre d’eau par jour pour aider la peau à rester souple et hydratée. Et on applique matin et soir une crème hydratante adaptée aux besoins de la peau.

SE REBOOSTER DE L’INTÉRIEUR

Le froid de l’hiver affaiblit notre organisme qui doit lutter pour garder le corps à la même température : il lui faut donc encore plus d’énergie que le reste de l’année ! On double donc ses portions de fruits et légumes pour le dynamiser. En cas de grosse fatigue, on fait une cure de vitamines pendant un mois ou deux. Petite astuce beauté: buvez un jus de carotte tous les matins ! Effet bonne mine garanti au bout de quelques semaines à peine.

PASSER AU FOND DE TEINT

Pour compenser la pâleur de l’hiver, on opte pour le fond de teint. Mais attention, on a tendance à choisir une couleur trop foncée pour lutter contre le teint couleur aspirine et c’est une grave erreur ! Le résultat ne sera pas naturel et le risque de démarcations est grand. On choisit donc son fond de teint de la même couleur que sa carnation et on l’applique en gardant la main légère. On travaille la matière en transparence et on insiste uniquement sur les petits défauts.

ILLUMINER SON TEINT

C’est là où tout se joue ! Il faut tout d’abord commencer par définir les zones de lumière. Ce sont celles qui sont sur les parties bombées : le front, les pommettes, l’arrête du nez… On y dépose un tout petit peu de matière grâce à un enlumineur de teint et on tapote. N’en abusez pas trop, sinon vous allez briller et ce n’est pas l’effet recherché !

SE METTRE DU ROSE AUX JOUES

On finit par apporter un peu de rose aux joues. On pense au blush ! En hiver, des teintes rouges et rosées sont plus recommandées (plutôt que les orangés estivaux). On dépose son blush sur le haut des pommettes. Puis on prend une poudre de soleil légèrement plus foncée que sa carnation. On forme un 3 depuis les tempes, en passant par les joues, en finissant par le bas des mâchoires. Et voilà, on dit adieu à la grise mine !