Les beaux jours arrivés, les jupes raccourcissent, les jambes s’exhibent… Et notre peau couleur cachet d’aspirine aussi. La solution ? L’autobronzant, pardi. Mais mieux vaux exhiber des mollets blancs plutôt que vos ratages d’autobronzant !

Je suis tachée effet vache ou zèbre

Le matin au réveil, vous affichez un corps hâlé certes, mais avec de grosses taches ou des zébrures… Pas de panique, on peut y remédier : on utilise du citron pour son effet éclaircissant (attention aux microcoupures !). Pour les plus pressées, on mélange le jus de citron à son gommage : on éclaircit et on exfolie en même temps ! On peut aussi tamponner les traces avec un coton imbibé d’alcool à 70°, sans trop frotter.

J’ai des marques sur les coudes et les genoux

Première règle : en cas de traces d’autobronzant sur les coudes ou les genoux, on agit vite ! On applique de l’huile pour bébé sur les zones les plus sombres et on laisse reposer au moins 20 minutes pour estomper la différence de couleurs. On exfolie ensuite les parties huilées pour finir d’harmoniser la couleur.

Ma couleur n’est pas la bonne

On exfolie sa peau avec un gommage au sucre que l’on peut préparer soit même. Les grains de sucre élimineront les cellules supérieures de l’épiderme et atténueront cette vilaine couleur orange. Et en plus, vous aurez la peau toute douce !

J’ai oublié (ou n’ai pas réussi à atteindre) certaines parties du corps

Pour combler des taches blanches, il suffit d’exfolier légèrement la peau et ensuite de « combler » les trous avec de l’autobronzant par petites touches. Choisissez alors un autobronzant teinté pour bien visualiser là où vous êtes déjà passée !

J’ai les mains orange

Si vous n’avez pas utilisé de gants en latex, vous aurez certainement les mains couleur citrouille. On se frotte bien les ongles avec une petite brosse pour éliminer les traces d’autobronzant qui restent sur les cuticules et on mélange une toute petite quantité de scrub à son savon pour zapper toutes traces de colorant dans les paumes.

Ma peau est trop sèche

Après l’application de l’autobronzant, on n’oublie pas de bien hydrater la peau. Si au réveil ou quelques jours après, vous avez une véritable peau de serpent, une seule solution : on hydrate, on hydrate, on hydrate. Lait, huile sèche, baume, tous les moyens sont bons !