COSMÉTIQUE PROBIOTIQUE : CES BACTÉRIES QUI NOUS VEULENT DU BIEN

COSMÉTIQUE PROBIOTIQUE : CES BACTÉRIES QUI NOUS VEULENT DU BIEN

On connaissait les bienfaits des probiotiques dans nos yaourts au bifidus. On les rencontre maintenant aussi dans nos cosméto pour une peau toujours plus belle. Explications…

LE MICROBIOTE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

C’est notre flore microbienne : 100 000 milliards de micro-organismes, bactéries, levures, champignons, virus … qui colonisent notre peau. Nous sommes faits de 90% de bactéries, certaines sont nuisibles, mais la plupart sont bénéfiques ! Ce microbiote se constitue dès la naissance, à la surface mais aussi à l’intérieur des follicules pileux et des glandes sébacées. Chacun possède un microbiote différent, un peu comme s’il s’agissait d’un deuxième code génétique. Il pèse entre un et cinq kilos, vit dans les intestins et se nourrit de ce qu’on avale. Mais loin d’être hostile, le microbiote est un allié indispensable. Il est le garant de notre santé, mais il pourrait aussi aider à maintenir la peau au mieux de sa beauté.

COMMENT AGIT LA FLORE BACTÉRIENNE SUR NOTRE PEAU ?

Elle joue un rôle essentiel dans le maintien d’une peau saine. Le microbiote cutané constitue une barrière protectrice contre les agressions extérieures, les infections, l’inflammation, tout comme notre flore intestinale nous aide à lutter contre certaines maladies. Certaines bactéries auraient même un pouvoir antioxydant. À court terme, elle assure la bonne santé de la peau, à long terme, elle agit contre le vieillissement cutané. Une flore bactérienne équilibrée, c’est une peau plus saine, qui se régénère mieux et qui vieillit moins vite.

POURQUOI A-T-ON BESOIN DE PROBIOTIQUES ?

On sait que l’âge, le sexe, le climat et la génétique ont une influence sur le microbiote… Mais l’environnement direct, les antibiotiques, les savons astringents, les gommages trop abrasifs, les conservateurs peuvent aussi dérégler l’équilibre de la flore bactérienne : ils tuent les mauvaises bactéries, mais aussi les bons micro-organismes. Or si la flore bactérienne a la capacité à se reconstruire, l’accumulation d’agressions la pousse à saturer. Et à se dérégler.

PROTÉGER LES BONNES BACTÉRIES DE NOTRE PEAU :

Pour protéger les bactéries qui sont bonnes pour notre peau, on adopte au quotidien 5 réflexes :

  • On évite les nettoyants astringents, comme ceux qui sont à base d’acide salicylique.
  • On préfère le matin une lotion au gel moussant et un simple rinçage pour préserver la flore qui s’est reconstituée pendant la nuit. Le soir, on opte pour un lait plutôt qu’un gel moussant ou une eau micellaire, plus agressive.
  • On privilégie les produits avec pas ou peu de conservateurs, c’est-à-dire les produits huileux et les petites contenances. Plus le flacon est petit, moins il renferme d’agents de conservation.
  • On bannit l’eau très chaude, qui perturbe la flore cutanée. On opte plutôt pour une eau tiède, entre 32 et 34 degrés.
  • On utilise les gels antibactériens pour les mains avec parcimonie. Ils empêchent la flore de se reconstruire : on lui préfère un savon doux.

LA COSMÉTIQUE PROBIOTIQUE, ON Y CROIT ?

Oui, la cosméto a le pouvoir de rééquilibrer la flore cutanée, pour permettre un retour au calme entre les cellules cutanées et les bactéries : le microbiome de la peau est le moins stable de l’organisme, mais c’est aussi le plus facile à influencer. L’acide hyaluronique, par exemple, est très efficace pour stimuler la synthèse de peptides qui détruisent les bactéries indésirables. Ou les prébiotiques qui sont capables de nourrir les probiotiques présents naturellement au niveau de la peau. Mais surtout, au-delà d’un objectif belle peau, l’analyse du microbiote permet aussi de soulager et de soigner de vraies pathologies cutanées, comme la peau atopique.

A Propos nouji

Astuces et conseils beauté pour avoir une peau parfaite à tous les âges. Découvrez les rituels anti-âge pour satisfaire vos envies de belle peau

Voir également

QUAND LA PEAU RECONSTRUITE PERMET DE TESTER LES COSMÉTIQUES

QUAND LA PEAU RECONSTRUITE PERMET DE TESTER LES COSMÉTIQUES

La possibilité de reconstituer l’épiderme évite de pratiquer des tests sur les animaux. Zoom sur …

Laisser un commentaire