Chaque couleur de peau présente ses spécificités, ses besoins et ses problèmes. Si les peaux claires craignent davantage le soleil, les peaux foncées souffrent, elles, de taches pigmentaires et d’acné. Pas de panique, il existe des solutions !

LA SPÉCIFICITÉ DES PEAUX FONCÉES

Plus chargées en mélanine, les peaux foncées sont mieux protégées contre les UV. Si elles craignent moins les coups de soleil, en revanche, elles absorbent plus d’infrarouges que les peaux claires, et ne sont donc pas protégées des coups de chaleur. Cette mélanine se propage jusque dans les couches les plus superficielles de la peau. Résultat : le moindre petit bouton, démangeaison ou cicatrice intensifie la couleur de la peau et provoque l’apparition de taches. Moins ridées, les peaux foncées sont aussi moins bien adaptées au climat sec et souffrent, l’hiver, du manque d’humidité : elles deviennent plus sèches et plus grises.

LES PEAUX NOIRES FACE À L’ACNÉ

Très souvent, les personnes à peau noire, même adultes, ont une acné visible le long du cuir chevelu, sur le front et les tempes. Cette forme d’acné est favorisée – entre autre – par les huiles et cires utilisées pour coiffer les cheveux secs et cassants. Sur une peau noire, l’acné prend des formes différentes : si l’on parle de kyste pour les peaux claires, il s’agit ici plutôt de taches noires sur la peau, plus ou moins en relief. Ces taches foncées sont le résultat d’une inflammation locale : lorsque la peau est agressée, elle produit plus de mélanine.

LUTTER CONTRE L’ACNÉ

Ce qui est essentiel, c’est la régularité des soins appliqués sur la peau : on utilise quotidiennement, matin et soir, des produits non agressifs. Il faut nettoyer la peau avec un lait ou une huile apaisante, avant de l’hydrater avec un fluide ou un gel hydratant et matifiant. Pour gérer les problèmes de boutons et assainir la peau, le mieux est d’associer à cette routine de soin un gommage tout doux deux à trois fois par semaine et un masque à l’argile pour purifier l’épiderme et dégager les pores.